Présentation

  • : BLOG POETIQUE
  • BLOG POETIQUE
  • : poesie-islam.overblog.com/? UN BLOG POETIQUE fondé sur les ressorts de notre quotidien,dans le respect deS GENS
  • Contact

Profil

  • NASSIM
  • NASSIM POETE
  • NASSIM POETE
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 08:59

silencieuse et meurtrie de n'avoir été

mutisme affairé, cris d'espoirs vaincus!

drapé dans la pénombre, heureuse et taciturne

mais seule dans l'outre-tombe

quand la lune est noire ,miroir d'infini!

à quoi bon revivre cet ennui

cent raisons qui te poussent à l'ultime

sans raison telle que j'imagine

l'indicible torpeur qui étreint mon ennui

de voir courroucé, surgir l'infini!

Voir les commentaires

Partager cet article

31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 09:49

l'eau salée de tes yeux a corrompu mon âme;

chevalier valeureux qui renonce aux armes!

j'ai bu à cette source qui jamais ne tari

et de cette eau si douce je me trouvai marri!

les pétales de roses au goût si délicieux

ont perlé sur ma tombe ,illuminant les cieux.

TON SOURIRE divin enchantait ma mémoire

J E revis saccadés tous ces moments ultimes

lorsque tout prés du noir je plongeais dans l'abîme!

Partager cet article

22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 14:22

le thé chaud nous abreuve,

de délices sucrés;

comme une enfant sage,

a droit à son image

moi,je gère ma vie

cette écrasante plaie

commE un fardeau hideux,

fripé et malheureux!

et j'attends le soleil,

cette dame magique,

celle qui m'ensorcelle

aux sentiments pudiques

rentre elle enfin

la lune ce matin.

Partager cet article

18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 08:42

Cette vie, la crapule,

Qui vole nos instants,

Cette vie, ridicule

De douloureux moments,

Que s'égrennent les jours

S'évanouit la nuit;

Déshabille toujours,

D'un insolent ennui.

Cette vie qui bouscule,

Cette vie qui gémit,

Comme un cri du coeur,

Effarante douleur!

Partager cet article

6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 17:49

le passé qui surgit,
boomerang:la vie!
éternel retour,
étranges calembours!

si un fil me retient
qui rompt maintenant,
me voilà donc seul
ah que la vie est veule!

L'échafaud de mes jours
prend des airs construits,
serait-ce la grand-fête
que l'on m'avait prédit?

j'ai vraiment trop marché,
je cours trop encore,
mais il faut être fort
pour encor gagner!

Partager cet article

31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 14:53

Je remercie le Ciel, je remercie mon DIEU,
Pour ces années, d'illusion de doucereux bonheur
Si le mal gangrène chaque moment de ta vie
Alors oui, faites que je sois maudit!
Je n'ai jamais voulu, ni même désiré
Relire ce passé,qui me fait tant souffrir!
J'ai connu des silences,et maintenant j'y pense
Je comprends ta pensée, ta haine élucidée!
Je comprends tes marasmes, refusant les sarcasmes
c'est shyetan en toi, qui m'a fait m'effondrer!
Un pitre gaudriole, un ballon dégonflé!
Mais ma joie aujourd'hui, c'est le connaitre lui
Notre prophète Muhammad,saw
sans qui je ne suis rien, lui l'envoyé de DIEU
Et c'est donc grâce aux frères, que je sors
De cette vie,pour grande pénitence!
Merci, merci de cette haine qui t'anime
Elle n'ébranle plus rien, mon indicible AMOUR!

Partager cet article

25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 14:18

Les musiques lancinantes de la nuit,
Sonnent à l'imparfait à l'orée de nos jours
Comme une renaissance aux merveilles du jour
Un don de Dieu qui abreuve nos vies!

La psalmodie dans les mosquées imprègne nos oreilles
l'homme agenouillé se recueille et il pense
aux mystères du monde, Allah le créateur!
La boucle de la vie redonde et s'émancipe

l'éternel retour de nos songes imparfaits
au plus profond de l'âme longtemps, s'y précipite!
Les marécages viles souffrent de nos douleurs:
n'être rien,être tout,presque devenus fous!

Partager cet article

23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 09:57

Et ce soir, malgré moi, malgré tout,
Je pleure des silences,qui m'étouffent et me tue
Je pleure ces absences, qui mènent au néant
J'ai mal, mal de tout mon être, j'ai le coeur blessé!

tout autour n'est que néant,où sont nos sentiments?
MERCI LES GENS,Quand la gorge se noue,
et que les mots s'arrêtent et brulent notre univers
Où est donc le bien ? Comme un air de fête!

Partager cet article

22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 19:25

La peau morte dressée, trophée du devenir
Je me mue,décousu, en lambeaux de rires et de cris!
Le serpent de la vie, immonde, émascule
Et le don purifié clapette l'opercule!

Si je n'ai plus de vie, homme aux trois visages,
Zoroastre tantôt illumine nos ages!
Si la mort m'en finit de ses caresses sages,
Alors je me dis maudit de somptueux présages!

Partager cet article

22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 12:06

Si la source est tarie, la mort alentours,
Rode! les vautours et les hyènes de la haute falaise
attendent le moment,dans l'infâme malaise
qui secoue la coudée:c'est une chasse à courre:

Le gibier est l'humain!C'est l'homme humilié,
qui a bu son chagrin,de ses larmes salées!
ils sont plus de dix leur dignité souillée;
Leur vie vaut guère plus qu'une mort différée!

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog